Plus rien ne sera comme avant.

Avec cette série de 15 photos noir et blanc, je documente la période d’après-séparation de mes parents. J’ai voulu capturer les scènes que l'absence de la figure maternelle pouvait créer dans le cadre de l’appartement, et surtout le fait de vivre dans un environnement 100 % masculin. Si j’ai voulu photographier cette période, c’est pour garder une sorte de souvenir d’une période assez étrange et inédite en compagnie de mon père. Ayant commencé cette série juste avant le début du confinement, cela a beaucoup joué sur mon travail car j’ai d’autant plus exercé la photo chez moi bloqué à l’intérieur. J'estime que le travail est encore en cours, car je prends aujourd'hui encore des photos de ce quotidien.



 

Merci à mon père, je l’aime.
Merci à ma mère, je l’aime.